Warrants : Atos Origin

Publié le par ludoverblog

Les publications d’Atos Origin n’ont à priori pas eu les effets escomptés sur les investisseurs. En
effet, les résultats sont en ligne avec les attentes des analystes, le chiffre d’affaires diminue de 4.6
% à 2,49 milliards d’euros, le résultat net est de 98 millions d’euros, soit une hausse de 33 %. La
marge opérationnelle se révèle quant à elle supérieure aux attentes à 150 millions contre 119
millions attendu. Le groupe reste toutefois fortement pénalisé par les risques de diminution
importante des dépenses publiques au Royaume-Uni. Par conséquent, l’absence de perspectives et
la prudence affichée par les dirigeants du groupe sont autant d’éléments qui devraient pénaliser le
titre à court terme.
Graphiquement, les cours semblent marquer le pas à la suite de la forte hausse observée depuis les
plus bas historiques de fin 2008. En effet, depuis cette période le titre s’est apprécié de prés de 150
% avant de revenir sur des niveaux proches de son support de long terme des 29.69 EUR.
L’aplatissement de la moyenne mobile à 100 semaines conjuguée au passage des cours sous les
moyennes à 20 et 50 semaines incitent à la prudence.
A plus court terme, les cours semblent amorcer un nouveau retour sur le support des 31.72 EUR,
après un échec sur la résistance des 34.90 EUR. Les moyennes mobiles de court terme ne font plus
office de soutien, laissant peu de chance à un retournement de tendance à court terme. Un nouveau
rebond sur les 31.72 EUR pourrait libérer un nouveau potentiel de hausse en direction des 34.90
EUR, coïncidant avec la moyenne mobile à 50 jours.
Dans ce contexte, on pourra prendre position sur le titre en cas de retour sur les 31.73 EUR afin
d’anticiper un rebond technique en direction des 34.90 EUR. Un stop de protection devra être placé
au niveau des 30.50 EUR.
Opinion : Positive avec comme objectif 34,90. 
Warrants : Call 09/10 Strike 34,00 (ex. H330Z)
ludoverblog-ato-29072010.gif

Publié dans Warrants

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article