Warrants : Technicolor

Publié le par ludoverblog

L’ex-Thomson est devenu Technicolor mais les problèmes demeurent ; la société, sauvée in
extremis de la faillite a obtenu en janvier dernier la restructuration de sa dette. Beaucoup attendait le
renouveau du titre. Espoir douché lors de la présentation de l’activité du premier trimestre. Le
groupe a perdu près d’un quart de son chiffre d’affaires (-24,4%), mais sur ce point le groupe avait
annoncé la couleur il y a quelques temps. En revanche, les investisseurs s’interrogent sur le retour à
la croissance, objectif que Frédéric Rose s’est fixé pour le second semestre 2010.
Autre élément d’inquiétude, le processus de cession des actifs non-stratégiques (notamment les
trois filiales Screenvision, PRN et Grass Valley) que le groupe souhaite boucler d’ici la fin de l’année
et que certains analystes espéraient voir débuter en avril/mai. Technicolor a annoncé l'abandon des
négociations engagées avec un acquéreur potentiel de Screenvision.
En attendant, le groupe se prépare à lancer une augmentation de capital.
Sur les marchés, la réaction a été immédiate : le titre qui tutoyait les 1,20 EUR a chaviré et revient
au contact du seuil ô combien symbolique de 1 EUR.
En données hebdomadaires, la tendance de fond a pris un biais plus neutre à l’image de l’évolution
horizontale des moyennes à 20 et 50 semaines. Depuis le dernier trimestre 2009, le titre évolue
dans un bandeau de transactions borné entre 0,87 et 1,20 EUR avec une nette contraction de la
volatilité.
A court terme, la tendance s’est inversée sous les moyennes mobiles et c’est un retour à la case
départ, celle de début mars qui avait vu les cours s’envoler sur un gap d’échappement au-dessus de
1 EUR. Ce seuil peut-il contenir le mouvement ?
La moyenne à 20 semaines transite à ce niveau et vient en renforcer la pertinence. Mais hormis ce
support, rien ne permet d’assurer le succès de l’initiative dans la mesure où les indicateurs restent
sur un biais négatif.
La rupture de ce soutien laisserait craindre un recul plus prononcé sur 0,92 et 0,87 EUR. En cas de
reprise, il faudra composer avec une solide résistance à 1,08/1,1 EUR.
La valeur est exclue de la vente à découvert chez de nombreux courtiers. Une réaction positive sur
1 EUR pourra amener les plus actifs à tenter une stratégie de trading haussière avec une cible à
1,08/1,1 EUR maximum. En cas d’échec sous 1 EUR, il ne faudra pas insister car un recul sur 0,87
EUR sera à redouter.

Opinion : Surveiller la sortie du range 1,00 / 1,08
Warrants: Call 06/10 Strike 1,00 (ex. 4866Z, H509B)
ludoverblog-tch-28042010.gif

Publié dans Warrants

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article