Analyse Eur/Usd pour le 30/10

Publié le par ludoverblog

Plus500

L’euro/dollar n’est pas parvenu à s’installer durablement au-dessus du niveau des
1.50 USD. Le billet vert s’est en effet repris dans le sillage de la chute des indices
boursiers en ce début de semaine et de spéculations sur une baisse du taux directeur
de la Fed plus rapide que prévue. Selon le Wall Street Journal, la Fed serait prête à
étudier le mois prochain la façon dont elle annoncera qu’une hausse des taux est
possible.
Selon Henry Delessy, économiste à la Banque Postale, la Fed ne devrait pas relever
son taux directeur avant que la reprise économique ne soit établie, soit vers le 2ème
semestre 2010. De plus, la question du resserrement monétaire ne se limitera pas à
une hausse des taux, puisque suite au gonflement des réserves des banques auprès
de la Fed (suite aux injections massives de liquidité), la Fed devra réduire la liquidité
présente sur le marché avant de baisser les taux (sources : Agefi).
Techniquement, en données journalières, après avoir établi un nouveau plus haut
annuel à 1.5063 USD, la parité a lourdement chuté, perdant plus de 200 pips en ligne
droite. La droite de tendance haussière, en noir sur le graphique, a cédé, militant pour
un repli des cours en direction du support des 1.4809 USD. La tendance est
désormais neutre au sein du range des 1.4809/1.5039 USD et seule une sortie par le
bas de cette zone ouvrirait la voie à un retournement de tendance à court terme, avec
à la clé un retour dans la zone des 1.45 USD, qui correspond à un niveau horizontale
ainsi qu’au point de passage de la moyenne mobile à 100 jours.
Dans ce contexte, les plus offensifs pourront initier des positions acheteuses à
proximité du support des 1.4809 USD avec un stop de protection serré, afin de jouer
un pullback sur la droite de tendance. Les autres attendront la rupture des 1.4809
USD pour se positionner à la vente sur la parité, et viser un retour en direction des
1.45 USD.


Publié dans Analyse Eur-Usd

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article