Warrants: SODEXHO

Publié le par ludoverblog

Le groupe de restauration et services aux collectivités met le cap sur l’ouest en faisant l’acquisition de l’américain Comfort Keepers, numéro deux des services d’aide non médicale à domicile pour seniors et personnes dépendantes. « Nous allons affiner notre stratégie de développement dans ces nouveaux services,….. un marché encore très éclaté sur lequel nous souhaitons nous positionner comme futur leader » indique la direction du groupe. Depuis sa création en 1966, le groupe n’a eu de cesse de se diversifier ; ce nouvel axe offre du potentiel et le groupe ambitionne de réaliser 40% de son activité dans ce secteur en 2015. Fort d’une marge de manœuvre financière, le groupe entend profiter des opportunités engendrées par la récession pour réaliser de nouvelles opérations. En attendant, cette dernière opération, la quatrième en un an, séduit les marchés. Pour autant, le titre accuse du retard par rapport à l’indice : 15% depuis fin juin, 18%, depuis le début de l’année, le titre fait pâle figure. Mais il faut bien avouer que dans le contexte de reprise actuel,  ses qualités « défensives » ne sont pas recherchées, ce n’est pas le thème du moment. Et pourtant, le titre offre du potentiel à moyen terme. Son plancher hebdomadaire à quelques encablures des 32 EUR s’est avéré très pertinent, mais le titre n’est pas parvenu à faire mieux que sa résistance à 38,50 EUR. Ce large range de consolidation perdure depuis le début de l’année sans réelle tendance. Sur cet horizon de temps, le resserrement de la volatilité suscite notre intérêt. Et si le titre sortait enfin de sa réserve pour accélérer son rattrapage vers 42 et 46 EUR ? L’idée est séduisante et possible. A court terme, c’est un triangle qui se dessine sous 38,4 EUR tandis que les indicateurs de volatilité reprennent vigueur. Le passage des 38,4 EUR est donc à mettre sous haute surveillance, surtout si les volumes suivent la cadence. On pourrait alors jouer un rattrapage haussier en visant 42,4 EUR en premier objectif. Les plus audacieux pourront se positionner en amont avec un stop sous la moyenne mobile à 50 jours à 36 EUR. En cas d’échec au dépassement des 38,4 EUR, la cause ne sera pas perdue pour autant, un range 34/38,4 EUR pourra être exploité dans une optique de trading.
Opinion :    Surveiller la sortie du range 36,10 / 38,42.
Produit adapté : Warrant Call
Code
1260Z
Strike
40
Echéance
16/12/2009
Cours
0.41
Elasticité
8.33
Delta
50.5
Delta
44.1
Le groupe de restauration et services aux collectivités met le cap sur l’ouest en faisant l’acquisition de l’américain Comfort Keepers, numéro deux des services d’aide non médicale à domicile pour seniors et personnes dépendantes. « Nous allons affiner notre stratégie de développement dans ces nouveaux services,….. un marché encore très éclaté sur lequel nous souhaitons nous positionner comme futur leader » indique la direction du groupe. Depuis sa création en 1966, le groupe n’a eu de cesse de se diversifier ; ce nouvel axe offre du potentiel et le groupe ambitionne de réaliser 40% de son activité dans ce secteur en 2015. Fort d’une marge de manœuvre financière, le groupe entend profiter des opportunités engendrées par la récession pour réaliser de nouvelles opérations. En attendant, cette dernière opération, la quatrième en un an, séduit les marchés. Pour autant, le titre accuse du retard par rapport à l’indice : 15% depuis fin juin, 18%, depuis le début de l’année, le titre fait pâle figure. Mais il faut bien avouer que dans le contexte de reprise actuel,  ses qualités « défensives » ne sont pas recherchées, ce n’est pas le thème du moment. Et pourtant, le titre offre du potentiel à moyen terme. Son plancher hebdomadaire à quelques encablures des 32 EUR s’est avéré très pertinent, mais le titre n’est pas parvenu à faire mieux que sa résistance à 38,50 EUR. Ce large range de consolidation perdure depuis le début de l’année sans réelle tendance. Sur cet horizon de temps, le resserrement de la volatilité suscite notre intérêt. Et si le titre sortait enfin de sa réserve pour accélérer son rattrapage vers 42 et 46 EUR ? L’idée est séduisante et possible. A court terme, c’est un triangle qui se dessine sous 38,4 EUR tandis que les indicateurs de volatilité reprennent vigueur. Le passage des 38,4 EUR est donc à mettre sous haute surveillance, surtout si les volumes suivent la cadence. On pourrait alors jouer un rattrapage haussier en visant 42,4 EUR en premier objectif. Les plus audacieux pourront se positionner en amont avec un stop sous la moyenne mobile à 50 jours à 36 EUR. En cas d’échec au dépassement des 38,4 EUR, la cause ne sera pas perdue pour autant, un range 34/38,4 EUR pourra être exploité dans une optique de trading.
Opinion :    Surveiller la sortie du range 36,10 / 38,42.
Warrant : Call 12/09 Strike 40,00 (ex.1260Z)

 

Publié dans Warrants

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article