Wall Street continue de profiter de la baisse des taux

Publié le par ludoverblog

Wall Street continue de profiter de la baisse des taux

LA CLÔTURE DE WALL STREET

Wall Street a terminé en nette hausse jeudi, le mouvement de baisse des taux enclenché la veille, notamment par la Réserve fédérale, alimentant les espoirs de voir amortis les effets néfastes de la crise financière et de la récession qui s'annonce.

Les investisseurs ont aussi trouvé des raisons de croire à des jours meilleurs dans un nouveau reflux des taux interbancaires et dans certains résultats d'entreprises supérieurs aux attentes.

L'indice Dow Jones a fini sur une progression de 189,73 points, soit 2,11%, à 9.180,69, le Standard & Poor's 500 a pris 24 points (+2,58%) à 954,09 et le Nasdaq Composite s'est adjugé 41,31 points (+2,49%) à 1.698,52.

Le marché continue donc de tirer les conséquences de la nouvelle détente monétaire annoncée mercredi par la Fed, qui a ramené le taux des fonds fédéraux à 1%.

Cette décision n'a pas vraiment surpris les investisseurs mais les indicateurs économiques publiés de ce jeudi l'ont pleinement justifiée: la première estimation de la croissance au troisième trimestre a montré une baisse de 0,3% du PIB, certes moins forte qu'attendu mais qui constitue néanmoins la contraction la plus marquée depuis sept ans et qui s'explique principalement par le recul de la consommation.

Quant aux inscriptions hebdomadaires au chômage, stables par rapport à la semaine précédente à 479.000, elles confirment les tensions sur le marché de l'emploi.

LES TECHNOS MONTENT MAIS MOTOROLA EST SANCTIONNÉ

"Comme les interventions des banques centrales et la baisse des taux d'intérêt font leur chemin sur les marchés et montrent qu'elles ont un effet positif sur les coûts du crédit, cela permet au marché de se concentrer sur les fondamentaux économiques, de se demander quelle ampleur aura vraiment la crise et quelle sera sa durée", explique Craig Peckham, stratège actions de Jefferies & Company.

Cet état d'esprit a favorisé les valeurs technologiques, considérées come les mieux à même de profiter d'une reprise économique. Intel et Hewlett-Packard affichent ainsi les plus fortes du Dow, respectivement de 8,02% et 6,47%. Apple a pris 6,21%.

Les achats à bon compte après les plus bas de cinq ans touchés il y a quelques jours ont aussi bénéficié aux secteurs sensibles aux taux d'intérêt, à commencer bien sûr par les financières, comme JPMorgan Chase (+5,35%) ou Citigroup (+2,82%), où les groupes de construction, tel Toll Brothers (+5,11%).

De son côté, American Express a gagné 3,37% après l'annonce d'un plan de suppressions de 7.000 emplois, soit 10% de ses effectifs.

Egalement favorisé, le groupe de produits de grande consommation Colgate-Palmolive a pris 7,05% après la publication de comptes trimestriels dépassant le consensus.

Exxon Mobil n'a progressé que de 0,54% après avoir passé une bonne partie de la séance dans le rouge, la baisse du prix du baril occultant l'annonce d'un bénéfice trimestriel record et supérieur aux attentes, de 14,83 milliards de dollars, soit environ... 1.865 dollars par seconde.

Sur le Nymex, le brut léger américain a fini la journée à 65,96 dollars le baril, en repli de 1,54 dollar.

Egalement en baisse, Motorola, qui a publié des résultats décevants en expliquant que la dégradation de la conjoncture l'obligeait à repousser au-delà de 2009 la scission de ses activités de téléphones portables. Le titre a cédé 5,31%.

L'assureur Hartford Financial Services a lui vu sa valeur boursière amputée de 51,56% après l'annonce surprise d'une lourde perte trimestrielle, qui pourrait le contraindre à lever des capitaux frais pour renforcer son bilan.

Publié dans Bourse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article