Wall Street poursuit sa hausse, aidée par la Fed et l'emploi

Publié le par ludoverblog

Wall Street poursuit sa hausse, aidée par la Fed et l'emploi

Wall Street a enregistré mercredi une deuxième séance consécutive de forte hausse, l'annonce que l'économie américaine avait, contre toute attente, créé des emplois et juillet et les nouvelles mesures de la Réserve fédérale pour renforcer les liquidités ayant compensé l'impact négatif de la remontée des cours du pétrole.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles, qui avait bondi de 2,39% mardi, a progressé de 1,63% gagnant 186,13 points à 11.583,69 points. Le S&P-500, plus large, a de son côté pris 21,06 points, soit 1,67%, à 1.284,26 points.

Le Nasdaq Composite a connu une hausse plus modeste, n'avançant que de 10,10 points (0,44%) à 2.329,72 points, sous le coup de la chute de 21,9% à 35,19 dollars du fabricant de systèmes de navigation par satellites Garmin à la suite d'un avertissement sur ses résultats.

Le secteur privé aux Etats-Unis a créé 9.000 postes en juillet selon l'enquête mensuelle sur l'emploi du cabinet de conseil en ressources humaines ADP Employer Services, alors que les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé 60.000 suppressions d'emplois. .

"Ces chiffres sont encourageants. Si, dans la foulée, les chiffres de l'emploi (publiés par le gouvernement américain) de vendredi sont également meilleurs que prévu, cela pourrait avoir des effets positifs sur le marché", a estimé Bill Strazzullo, stratège chez Bell Curve Trading.

Les valeurs financières ont bénéficié de l'annonce conjointe faite par la Réserve fédérale, la Banque centrale européenne (BCE) et la Banque nationale suisse (BNS) disant qu'elles allaient renforcer leur action concertée pour proposer des facilités de crédit aux banques.

Bank of America a ainsi gagné 4,31% à 33,61 dollars, Citigroup 1,95% à 18,81 dollars et JPMorgan Chase 2,01% à 41,57 dollars, l'indice sectoriel S&P affichant une progression de 2,00%.

Chevron et ExxonMobil, deux poids lourds de la cote, ont profité du rebond de quelque quatre dollars le baril des cours du pétrole à la suite d'une baisse des stocks d'essence et de brut aux Etats-Unis.

Le premier a gagné 5,34% à 87,26 dollars et le second 4,3% à 84,38 dollars.

Cette remontée de l'or noir, qui était tombé la veille à un plus bas de près de trois mois, a en revanche pesé sur les compagnies aériennes et, généralement, les valeurs liées au voyage.

Un indice regroupant les compagnies aériennes a reculé de 5,5%, Delta Air Lines a perdu 9,1% à 7,19 dollars, AMR, maison mère d'American Airlines, de 7,17% à 8,80 dollars et UAL, maison mère de United, également de 7,17% à 7,90 dollars.

Publié dans Bourse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article