Wall Street a signé sa pire semaine depuis le 10 février

Publié le par ludoverblog

Wall Street a signé sa pire semaine depuis le 10 février


LA CLÔTURE DE WALL STREET

La Bourse de New York a signé vendredi sa pire semaine depuis le 10 février, il y a quatre mois et demi, au terme d'une séance qui a vu son principal indice pénétrer dans la zone où le marché est potentiellement considéré comme "baissier".

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a clôturé sur la perte de 0,93% à 11.346,51 points.

Le S&P-500, plus large, a abandonné 0,37%, à 1.278,38.

Le Nasdaq Composite, à forte pondération technologique, a reculé de 0,25% à 2.315,63.

Pour le Dow et le Nasdaq, ces niveaux traduisent leur plus mauvaise performance sur une semaine depuis le 10 février.

Sur la semaine, le Dow a perdu 4,2%, le S&P 500 a perdu 3% et le Nasdaq a reculé de 3,8%.

Wall Street, déjà plombée par les craintes entourant les valeurs financières et les technologiques, a également subi le contrecoup d'une nouvelle envolée des cours pétroliers, qui ont atteint de nouveaux records juste sous la barre des 143 dollars le baril.

Parmi les financières, les craintes sont venues cette fois de Merrill Lynch qui, selon Lehman Brothers, devrait subir 5,4 milliards de dollars de dépréciations au deuxième trimestre, puis de la perspective d'un possible abaissement des notes de crédit de Morgan Stanley et Wachovia.

Wachovia, la quatrième banque des Etats-Unis, a chuté de 4,14% à 16,22 dollars.

Merrill Lynch a perdu 1,06% à 32,70 dollars, Lehman a reculé de 1,59% à 22,25. Morgan Stanley a cédé 0,33% à 36,71 dollars.

Les investisseurs se sont aussi débarrassées de valeurs liées aux cycles économiques, comme Boeing qui a perdu 1,89% à 66,92.

Dans l'après-midi, le Dow Jones est tombé 20% en dessous de son plus haut historique touché en octobre dernier, ce qui, techniquement, aurait officiellement traduit un marché "baissier" si l'indice était resté à ce niveau en clôture.

Les valeurs pétrolières ont pour leur part réduit leurs gains dans l'après-midi. Chevron a ainsi fini sur un gain de 0,4% à 97,80 dollars après avoir pris plus d'un dollar en séance.

Parmi les autres valeurs en hausse, Accenture a fait un bond de 6,4% à 41,34 dollars au lendemain de résultats trimestriels meilleurs que prévus et d'un relèvement de ses objectifs annuels.

Anheuser-Busch a engrangé 1,48% à 62,26 au lendemain du rejet de l'offre de reprise non sollicitée d'InBev à un prix de 65 dollars par action. Le brasseur américain a en outre annoncé vendredi un plan stratégique visant à améliorer ses résultats.

Publié dans Bourse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article