La clôture à Paris

Publié le par ludoverblog

ludoverblog c'est aussi les meilleurs sites de leurs catégories avec : http://www.bourse.max.st, http://www.casinovirtuel.max.st, http://www.gayattitude.max.st, http://www.pornattitude.ici.st, http://www.parismec.max.st, http://www.penisexpert.max.st, mais aussi les sexshops avec : http://www.fleshion.max.st, http://www.mekshop.max.st, http://www.bazardux.ici.st, http://www.agayn.max.st, les videos x avec http://www.lemoncast.max.st, c'est tout le monde du GSM avec http://www.polyfolie.max.st et http://www.dingophone.max.st, les sous-vétements homme avec http://www.homwear.max.st et surtout avec http://www.cul.ici.st le meilleur site de cul, de sexe européen et maintenant un annuaire du X avec tous les meiileurs sites de Q avec http://www.annuaidedux.max.st l'annuaire incontournable du X.
mercredi 15 février 2006   17:48

(Cercle Finance) - Le "cavalier seul" à la baisse (-0,55%) du CAC40 s'est confirmé en fin de séance (seul Madrid termine dans le rouge mais pour un très symbolique repli de -0,15%).
Les places européennes gagnent en moyenne +0,1% et tutoient leur
zénith annuel (elles "soulèvent" même de quelques points les résistances long terme.... mais sans les déborder de façon convaincante).
Francfort (+0,04%) au final a inscrit un nouveau record à 5.790Pts (et un "plus haut" en clôture à 5.765Pts), Londres (+0,05%) retrace les 5.800Pts, Amsterdam (+0,15%) culminait à 462Pts en milieu d'après-midi avant d'en terminer vers 460,5Pts.
Les bonnes dispositions initiales de Wall Street se sont évaporées et le Dow Jones ricoche à la baisse sous 11.060Pts (son meilleur niveau depuis mai 2001).





ludoverblog c'est aussi les meilleurs sites de leurs catégories avec : http://www.bourse.max.st, http://www.casinovirtuel.max.st, http://www.gayattitude.max.st, http://www.pornattitude.ici.st, http://www.parismec.max.st, http://www.penisexpert.max.st, mais aussi les sexshops avec : http://www.fleshion.max.st, http://www.mekshop.max.st, http://www.bazardux.ici.st, http://www.agayn.max.st, les videos x avec http://www.lemoncast.max.st, c'est tout le monde du GSM avec http://www.polyfolie.max.st et http://www.dingophone.max.st, les sous-vétements homme avec http://www.homwear.max.st et surtout avec http://www.cul.ici.st le meilleur site de cul, de sexe européen et maintenant un annuaire du X avec tous les meiileurs sites de Q avec http://www.annuaidedux.max.st l'annuaire incontournable du X.
Ben Bernanke a provoqué un petit mouvement d'humeur (et un décrochage soudain des indices boursiers) vers 15H30 en confirmant le scénario d'une ou plusieurs hausses supplémentaires du "Prime Rate" aux USA... mais la FED ne devrait plus procéder de façon "systématique" et ajuster sa politique monétaire en fonction de paramètres tels que l'inflation ou l'évolution du marché immobilier (en cas de reflux sensible du prix des maisons).

Le Nasdaq qui a réussi à préserver le plancher des 2.240Pts (après trois incursions en intra-day sous ce seuil décisif) repartait de l'avant entre 15H30 et 16H45 mais le mouvement de reprise a "calé" sous 2.275Pts et les "technos" parviennent tout juste à préserver l'équilibre ce soir.

La petite hausse de l'indice "Empire State" de la FED de New York n'influence guère la parité Euro/Dollar (1,1880), pas plus que le bond spectaculaire de l'indice IFO (+14Pts en février) qui dément la morosité des milieux d'affaires allemands tel que reflété par l'enquête de l'institut ZEW publié la veille.
Les marchés obligataires US semblent juger le discours de Ben Bernanke sans surprise puisqu'ils affichent collectivement une parfaite stabilité (le "2 ans" affiche 4,70% de rendement).
Difficile d'expliquer dans ces conditions la lourdeur du marché parisien par des données macroéconomiques "défavorables": il s'agit plutôt de l'impact ponctuel d'une série de prises de profit sur le "fait accompli" des résultats de BNP-Paribas (-2,5% malgré 5,8MdsE de profit) ou de Total (-0,4% après publication d'un bénéfice de 12MdsE, c'est un record mais le consensus tablait sur 12,5MdsE).
Le baril de pétrole poursuit de son côté sa glissade sous les 59,5$/baril et l'once d'or cède 7$ supplémentaires à 540$ (soit -1,4%).

Publié dans Bourse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article