La clôture à Paris

Publié le par ludoverblog

Le CAC chute, pénalisé par les nouvelles macroéconomiques.
(Cercle Finance) - Au lendemain d'une séance mitigée, les Bourses européennes ont terminé à l'unisson dans le rouge.
La chute des indices du vieux continent a été précipitée par le repli des marchés américains et par des nouvelles macroéconomiques peu encourageantes tels que un euro toujours fort et des tensions sur les prix du pétrole. En outre, la séance a été marquée par une nouvelle série de publications de résultats.

Dans ce contexte, le CAC 40 a reculé de 2,1% et repasse ainsi sous le seuil des 4900 points à 4865 points exactement. Ailleurs en Europe, l'heure est également à la déprime, le Dax et le FTSE ont respectivement abandonné 2% et 1,8%.

Les marchés américains sont de nouveau le théâtre de la publication de statistiques peu encourageantes, ce qui contribue à la chute des indices où le Dow Jones cède désormais 1% et le Nasdaq 1,2%.

Les statistiques publiées avant l'ouverture ont en effet confirmé le net ralentissement de l'économie des Etats-Unis. La croissance du PIB américain ne s'est élevée qu'à 0,6% au quatrième trimestre, après une hausse de l'activité de 4,9% au troisième trimestre.

De plus, les inscriptions au chômage ont progressé de 19 000 pour atteindre 373 000 aux Etats-Unis lors de la semaine du 23 février, selon les dernières données du Département du Travail.

En outre, le géant américain du refinancement hypothécaire Freddie Mac a fait état d'une perte de 2,45 milliards de dollars au titre de son quatrième trimestre 2007, contre un manque à gagner de 400 millions de dollars un an auparavant.

En outre, le taux de change euro contre dollar se maintient au dessus du seuil des 1.50 et s'inscrit désormais à 1.5182 dollar contre euro.

Un analyste souligne que la baisse du dollar s'accompagne toujours de pressions haussières sur le pétrole et les prix des matières premières, l'indice WTI a marqué un plus haut en séance à 102.08 dollars le baril et s'échange désormais à 101.57 dollars le baril. Le courtier note que la hausse des prix du brut n'a été atténuée que par l'annonce d'une forte croissance des stocks aux Etats-Unis.

Au chapitre des valeurs, la séance a été marquée par une nouvelle série de publication de résultats.

Pernod Ricard a pris la tête du CAC et gagne 2% après avoir enregistré une accélération de la croissance de ses marges au 1er semestre et révisé à la hausse son objectif de croissance pour l'ensemble de l'exercice 2007/2008.

Vinci a lui chuté de 2,3% dans le sillage d'un résultat net consolidé de 1 461 millions d'euros en hausse de 14,4% sur l'exercice 20007.

Axa a abandonné 3,2%. L'assureur a fait état d'un résultat net en hausse de 11% au titre de 2007 (+7% à données comparables) à 5 666 millions d'euros et d'un résultat opérationnel qui progresse de 27% (+15% en base comparable), à 4 963 millions d'euros.

Les titres BNP Paribas et Société Générale affichent parmi les plus fortes hausses et baisses du CAC avec une baisse de 4% pour la 1ère et un gain de 1,9% pour la seconde. Des rumeurs de rachat de BNP Paribas sur sa concurrente ont de nouveau fait surface, des informations que le groupe bancaire de la rue d'Antin ne confirme pas.

Hors CAC 40, Soitec a chuté de 19,6% après avoir déclaré prévoir une perte opérationnelle pour son exercice en cours et adopté un scénario 'conservateur' pour l'exercice 2008-2009.

Publié dans Bourse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article