La clôture à Paris

Publié le par ludoverblog

Séance de nettes hausses en Europe, CAC au delà des 5670Pts
(Cercle Finance) - Les bourses européennes ont quelque peu diminué leurs hausses en fin de séance, les indices conservent toutefois de confortables gains, soutenus par la série de bonne nouvelle venue de l'autre côté de l'atlantique et par la bonne santé des valeurs bancaires.


Le Cac 40 s'est ainsi envolé de 1,3% à 5 670 points, avec en ligne de mire un gain hebdomadaire de 2,71%, ce qui réduit sensiblement les pertes mensuelles (-2,3%).

Plus généralement, les places européennes progressent en moyenne de 1%, avec un Dax et un FTSE en hausse de 1,4%...

Outre Atlantique, Ben Bernanke a amplement préparé ce vent d'euphorie en confirmant jeudi soir le changement d'attitude de la Fed vers plus de pragmatisme et de souplesse, et des prochaines baisses des taux directeurs américains pour contrer la crise du subprime.

Dans son allocution, le patron de la Réserve fédérale a souligné que les perspectives économiques avaient été "fortement affectées au cours du dernier mois par un regain de turbulences sur les marchés financiers"... lesquelles découlent de la forte correction qui frappe le secteur immobilier.

Les mauvaises statistiques du jour ont également été dans le sens d'un prochain assouplissement de la politique monétaire américaine.

Selon le Département du Commerce, les dépenses des ménages ont progressé de 0,2% en octobre aux Etats-Unis, mais leur évolution ressort parfaitement stable en tenant compte de l'inflation. Quant aux revenus des ménages, ils ressortent en petite hausse de 0,2% le mois dernier, alors que les économistes attendaient une progression plus vigoureuse de 0,4%.

La progression des indices boursiers a également été dopée par la spectaculaire rechute de -10% du cours du pétrole sous les 90$ puis les 89$, un niveau qui n'avait plus été observé depuis les 29 et 30 octobre dernier... ce qui éloigne les craintes d'accroissement des pressions inflationnistes (alors que les prix grimpent de +3% dans la zone Euro au mois d'octobre).

Sur le front des valeurs, les bancaires sont une fois de plus à l'honneur avec une progression de 3,1% pour Crédit Agricole, de 2,9% pour Dexia et de 2,8 pour société Générale, BNP Paribas s'adjuge 2% et Axa gagne 1,9%.

Les stratèges de Crédit Suisse ont relevé leur recommandation sur le secteur bancaire de "sous-pondérer de 30%" à "pondération du benchmark", invoquant essentiellement sa faible valorisation actuelle.

Par ailleurs, Schneider Electric a progressé de 1,8% après avoir affiné ses prévisions de croissance organique de son chiffre d'affaires pour l'année 2008, prévoyant désormais une hausse comprise entre 6% et 8%, là où ses précédentes estimations faisaient simplement état d'une progression "supérieure à 6%".

Mais la plus forte hausse du Cac revient à Alcatel Lucent (5,1%) et Sanofi Aventis (+3,1%).

A l'inverse, EDF est la plus forte baisse de l'indice avec des pertes de l'ordre de 3%, dans le sillage de l'annonce faite hier soir par Nicolas Sarkozy concernant la vente prochaine de 3% du capital du géant européen de l'électricité par l'Etat.

EDF a par ailleurs signé ce vendredi un accord de partenariat avec Enel concernant le programme français de centrale nucléaire de troisième génération EPR, lors du sommet franco-italien de Nice.
 

Publié dans Bourse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article