Le point à Paris à mi-séance

Publié le par ludoverblog

Paris: le rebond se poursuit, CAC au delà des 5650 points.
(Cercle Finance) - Le CAC 40 a renforcé ses gains tout au long de la matinée.
La Bourse de Paris est soutenue par des commentaires de Ben Bernanke qui ouvrent la voie à une baisse de taux à l'issue de la prochaine réunion de la Fed, le 11 décembre prochain.

A la mi-séance, le CAC s'offre une progression de 1% à 5654,8 points. A ce stade de la semaine, l'indice parisien affiche une progression hebdomadaire d'environ 2,2%.

Les places asiatiques et les indices "futures" US ont pris une pente ascendante dès cette nuit à la suite du discours prononcé par Ben Bernanke, le président de la Réserve fédérale, devant la Chambre de commerce de Charlotte (Caroline du Nord).

Dans son allocution, le patron de la Réserve fédérale a souligné que les perspectives économiques avaient été "fortement affectées au cours du dernier mois par un regain de turbulences sur les marchés financiers".

Ce constat laisse vraisemblablement présager une baisse de 25 points du principal taux de l'autorité monétaire US, le "Fed funds", à l'issue de la prochaine réunion du FOMC, en décembre prochain.

Les valeurs bancaires (+1,3%) et financières (+1,5%) sont à nouveau bien orientées ce matin, alors que les stratèges de Crédit Suisse ont relevé leur recommandation sur le secteur bancaire de "sous-pondérer de 30%" à "pondération du benchmark", invoquant essentiellement sa faible valorisation actuelle.
Ainsi, Crédit Agricole progresse de 2,6%, Société Générale s'adjuge 2%, Dexia gagne lui 1,9% et BNP Paribas 1,3%.

En outre, Schneider Electric progresse de 1,5% 95,05 euros après avoir affiné ses prévisions de croissance organique de son chiffre d'affaires pour l'année 2008, prévoyant désormais une hausse comprise entre 6% et 8%, là où ses précédentes estimations faisaient simplement état d'une progression "supérieure à 6%".

A l'inverse, avec des pertes de l'ordre de 3%, EDF signe la plus forte baisse du CAC dans le sillage de l'annonce faite hier soir par Nicolas Sarkozy concernant la vente prochaine de 3% du capital du géant européen de l'électricité par l'Etat.

Hors CAC 40, Infogrames Entertainment est stable après l'annonce, pour le premier semestre de son exercice 2007/2008, d'une diminution de sa perte nette à 27,6 millions d'euros, en baisse de 34%.

Avec des gains de plus de 8,9%, Eurofins Scientific signe l'une des plus fortes progressions du compartiment B ("mid-caps") ce vendredi, alors que Citigroup indique avoir relevé son objectif de cours sur le titre de 72 à 83 euros.

Publié dans Bourse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article