La pré-ouverture à Paris

Publié le par ludoverblog


   
Les Bourses européennes devraient ouvrir sur une note incertaine, prudentes avant la décision de la Réserve fédérale américaine sur les taux dans la journée.

Les investisseurs ne sont plus aussi certains qu'auparavant que la Fed va baisser ses taux, un scénario qui avait contribué à la hausse récente des places européennes. La séance sera également rythmée par une salve de résultats d'entreprises, avec un regard attentif sur les conséquences de la crise du crédit sur les comptes des sociétés, notamment les banques. La Deutsche Bank a ainsi annoncé une perte de 179 millions d'euros dans sa branche branche banque d'affaires au titre du troisième trimestre, attribuée aux turbulences sur les marchés financiers à la suite de la crise du crédit immobilier "subprime» Alcatel-Lucent a fait état de résultats en baisse au troisième trimestre et annoncé la suppression de 4.000 emplois supplémentaires d'ici 2009 Sanofi-Aventis a enregistré des résultats en progression et supérieurs aux attentes au troisième trimestre et Eramet une hausse de 24% de son chiffre d'affaires trimestriel

La Bourse de New York a clôturé légèrement dans le rouge mardi, affectée par l'incertitude et la nervosité du marché à la veille de la décision monétaire de la Réserve fédérale et par les trimestriels jugés décevants de U.S. Steel et de Procter & Gamble Le Wall Street Journal a rapporté qu'une baisse des taux directeurs de la Fed n'était pas acquise. Selon le quotidien, si un assouplissement monétaire devait être décidé, celui-ci pourrait être inférieur à un quart de point, l'amplitude actuellement prévue par l'ensemble de la communauté financière Procter & Gamble a dérapé de 4,01% à 68,95 dollars et signé la plus forte contribution à la baisse de l'indice, après des prévisions de résultats qui ont déçu les investisseurs. Goodyear a lui pris 7,56% à 29,16 dollars après avoir des résultats supérieurs aux attentes Merrill Lynch a lâché 2,76% à 65,56 dollars, après avoir limogé son directeur général, Stan O'Neal, sans pour autant désigner encore de successeur Dans le sillage de Merrill, Citigroup a abandonné 1,36% à 42,11 et Lehman Brothers 2,23% à 61,36. Soutien du Nasdaq depuis plusieurs jours, Microsoft a lui fini sur un gain de 2,89% à 35,57 dollars. Google et Apple se sont respectivement adjugés 2,29% à 694,77 et 1,03% à 187. Détail de la séance à Wall Street :

Les cours du pétrole poursuivent leur recul en Asie grâce à la reprise de la production au Mexique et aux anticipations de hausse des réserves de brut aux Etats-Unis. Les intervenants ont également pris leurs bénéfices avant d'être fixés sur la décision de la Fed à 18h15 GMT, même si le nouveau repli du dollar contre l'euro semble démontrer que les investisseurs misent sur une baisse des taux mercredi. Le marché attend aussi la publication à 14h30 GMT des stocks de brut aux Etats-Unis, qui devraient augmenter de 600.000 barils, selon le consensus Reuters Les analystes attendent en revanche une baisse de 500.000 barils des stocks de produits distillés et de 100.000 des stocks d'essence. La hausse des stocks de brut américains pourrait encourager l'OPEP à résister aux pressions en faveur d'une augmentation de production, d'autant plus que la décision prise en septembre par le cartel de l'augmenter de 500.000 barils par jour entre en vigueur jeudi 1er novembre.



   
   
* SANOFI-AVENTIS a annoncé une progression plus marquée que prévu de ses résultats au troisième trimestre, soutenu par un bond de près de 50% de ses vaccins et une poursuite de ses réductions de coûts tandis que son activité pharmaceutique a continué de pâtir de la concurrence des génériques. Dans ce contexte, le groupe pharmaceutique a relevé sa prévision de croissance de son bénéfice annuel hors éléments particuliers de 9 à 10% sur la base d'un euro pour 1,25 dollar.

* ALCATEL-LUCENT a publié des résultats en baisse pour le 3e trimestre et annoncé 4.000 nouvelles suppressions d'emplois. Son bénéfice opérationnel du T3 est ramené à 70 millions d'euros contre 430 millions un an auparavant et par rapport à une perte de 2,1 mlns attendue. Le groupe a également annoncé le départ du directeur financier Jean-Pascal Beaufret dans les semaines à venir. Il a confirmé attendre une augmentation de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre comparé au troisième, mais n'attend plus qu'une croissance "à peu près nulle" en 2007 alors qu'il l'attendait "nulle ou légèrement positive" lors de l'avertissement du 13 septembre.

* ALSTOM a remporté un contrat de 220 millions d'euros pour la livraison de 30 trains à la Renfe, l'opérateur de transports ferroviaires espagnol. Les livraisons de ces trains s'échelonneront entre septembre 2009 et juillet 2010.

* EADS a retrouvé en Bourse une partie de son lustre malgré une nouvelle série de difficultés (soupçons de délits d'initiés, retard du programme A400M) mais le titre subit tojours une décote par rapport à Boeing. Le volet politique de l'affaire EADS a pris fin mardi avec l'audition de l'ancien Premier ministre, Dominique Villepin, qui a renvoyé les industriels à leurs responsabilités



   
31/10/07 08:00 : poursuite de la hausse attendue
 
Résistances: 5 882 / 6 010
Supports: 5 775 / 5 690
 
  Après le test réussi de 5630pts, les cours du CAC 40 sont repartis en hausse. Le dépassement de 5775pts (résistance devenue support) confirme la bonne orientation générale. A court terme, notre opinion est donc positive avec un objectif situé à 5882pts.

En cas de clôture sous 5630pts (scenario alternatif), une période de consolidation serait à prévoir.
 
Graphique en base horaire : 1 bar-chart = 1 heure de cotation

Publié dans Bourse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article