La clôture à Wall Street

Publié le par ludoverblog

Wall Street regagne plus de 1% avec le reflux des taux

LA CLÔTURE DE WALL STREET

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a regagné plus de 1% vendredi, aidée par le reflux des rendements obligataires, la forte décrue des cours du pétrole et de bonnes nouvelles sur le front des sociétés.

Hésitants le matin après trois séances de baisse, les indices ont accentué leur rebond l'après-midi sous l'impulsion des financières et des valeurs des semi-conducteurs.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a repris 157,66 points, soit 1,19%, à 13.424,39 au lendemain d'un recul de 1,48%, et l'indice élargi Standard & Poor's 500 a regagné 16,95 points ou 1,14% à 1.507,67.

Le Nasdaq Composite, à forte pondération technologique, a rebondi de 32,16 points (1,27%) à 2.573,54 après sa baisse de 1,77% jeudi.

Sur la semaine, le Dow perd néanmoins 1,78%, le S&P-500 1,87% et le Nasdaq 1,54%.

Le rendement sur les fonds d'Etat à 10 ans a bondi de près d'un quart de point cette semaine, dépassant vendredi matin les 5,25%, mais il a ensuite reflué pour finir à 5,114% contre 5,13% jeudi soir.

"Des taux longs à 5,15% n'ont rien d'inquiétant à mon sens, et je pense que le marché boursier va pouvoir reprendre sa marche en avant à partir de là", commente Scott Wren, stratège chez A.G. Edwards & Sons. "Plusieurs facteurs nous ont fait décrocher cette semaine mais à mon avis la Bourse avait surtout besoin d'une respiration après avoir trop monté".

"On a eu une correction bienvenue du marché obligataire qui faisait erreur en tablant sur des baisses de taux. Pour la Bourse rien n'a changé, les fondamentaux restent bons et je considère la baisse de cette semaine comme une opportunité d'achat", renchérit Michael Darda chez MKM Partners à Greenwich.

Favorisées par le renchérissement du coût de l'argent, les financières ont soutenu le Dow Jones avec des gains de 1,54% pour Citigroup et de 1,18% pour JP Morgan Chase.

En vedette, McDonald's s'est adjugé 2,39% à 51,41 dollars après l'annonce de bons chiffres de ventes en mai, avec leur progression mensuelle la plus forte depuis plus de trois ans à périmètre comparable .

La baisse des cours du pétrole a bénéficié aux grands groupes industriels comme United Technologies, en hausse de 1,97%, ou Boeing (+1,39%).

Seules deux valeurs du Dow, Walt Disney (-0,18%) et Merck & Co (-0,40%), ont fini dans le rouge.

NATIONAL SEMICONDUCTOR INSPIRE LES TECHS

Le compartiment des semi-conducteurs a aussi soutenu la tendance, et permis au Nasdaq de surperformer, sous l'impulsion de National Semiconductor qui a annoncé jeudi des bénéfices trimestriels en baisse mais meilleurs que prévu . Le titre a bondi de 14,70% à 29,58 dollars, entraînant dans son sillage Texas Instruments (+4,59%).

Advanced Micro Devices, aidé par des commentaires positifs de Lehman Brothers, a gagné 2,85% à 14,07 dollars et Intel 2,44%, contribuant eux aussi à la hausse de 3,10% de l'indice sectoriel Soxx.

Parmi les valeurs de second rang, US Steel a grimpé de 7,99% à 125,05 dollars en réaction à une information de l'agence russe Interfax selon laquelle l'allemand ThyssenKrupp envisage de lancer une offre sur la société .

Tyco s'est adjugé 3,59% à 33,80 dollars. Le conseil d'administration a approuvé jeudi le projet de scission du conglomérat en trois entités cotées (Tyco, Tyco HealthCare rebaptisé Covidien et Tyco Electronics).

Quiksilver a bondi de 8,07% à 14,33 dollars. Le groupe d'équipements sportifs et d'habillement, propriétaire de Rossignol en France, a accusé une perte de 4,8 millions de dollars (4 cents par action) sur son deuxième trimestre clos fin avril mais maintient sa prévision d'un bénéfice par action de 53 cents pour l'ensemble de l'exercice.

Les cours du pétrole ont pâti de craintes concernant la demande en énergie et de la reprise des exportations du sultanat d'Oman, interrompues pendant trois jours en raison du passage du cyclone Gonu. Le baril de brut léger américain a fini la séance à la criée en baisse de 2,13 dollars ou 3,18% sur le Nymex, à 64,80 dollars, alors qu'il était monté la veille jusqu'à 67,42, son meilleur niveau depuis la fin mars.

Publié dans Bourse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article