Le point à mi-séance

Publié le par ludoverblog

vendredi 8 juin 2007   13:32
(Cercle Finance) - La correction se poursuit à travers l'Europe (-0,65% en moyenne) et le CAC40 aligne une 5ème séance de repli consécutif pour une perte hebdomadaire cumulée de -5%.
La dégradation des marchés obligataires -qui se matérialise depuis le début de l'année 2006 et laissait les opérateurs indifférents le vendredi 1er- devient soudain le sujet qui fâche, le principal responsable de la chute du moral de Wall Street et du plongeon des indices boursiers (entre -4 et -5% aux USA puis en Europe).

Le rendement du T-Bond à 30ans vient d'atteindre les 5,30% pour la 1ère fois depuis juillet 2004, les T-Bonds 2017 affichent 5,22% (et +30Pts de base depuis lundi).
Wall Street devrait rouvrir en repli de -0,3% et la publication de la balance commerciale du mois d'avril est peu susceptible de provoquer un gros sursaut des indices US: qu'elle se dégrade ou qu'elle s'améliore d'un mois sur l'autre n'a jusqu'à présent (et depuis 2003) jamais modifié la tendance des marchés d'actions (même lorsque des records historiques de déficits furent battus à plusieurs reprises ces 12 derniers mois).

La remontée du Dollar (+0,33%) à 1.3440/E n'est pas une bonne nouvelle pour les entreprises exportatrices américaines... et dans le climat actuel, elle ne constitue même pas une incitation à investir sur les marchés européens.
A Paris, BNP Paribas affiche un gain de +1%, alors qu'un article des Echos rapporte que la Société Générale (-0,3%) aurait mandaté deux banques d'affaires pour examiner un rapprochement avec sa concurrente française.

Le CAC40 recule cependant de -0,5% dans le sillage de Vallourec, AXA et Renault qui abandonnent entre -2 et -2,5%.

Club Méditerranée prend 1,15% après la publication d'un résultat net positif et d'un doublement du résultat opérationnel courant dans les loisirs au 1er semestre, sous l'effet de son repositionnement sur le haut de gamme.

Rhodia opère un timide rebond (+1,4%) après avoir décroché de 6,5% hier après l'apparition d'une série de rumeurs (avertissement sur les résultats, soupçons de corruption, inquiétudes sur la valeur des crédit de CO2) sur le marché. Le chimiste a confirmé ses objectifs financiers.

Publié dans Bourse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article