Le point à mi sèance

Publié le par ludoverblog

jeudi 31 mai 2007   13:32
(Cercle Finance) - Le raffermissement de la Bourse de Paris (+0,75%) ne perd pas en intensité à une heure de la publication du chiffre révisé de la croissance aux USA au 1er trimestre 2007: la confiance est de retour, la FED a largement contribué à la restaurer en publiant des "minutes" (résumé des dernières délibérations monétaires) qui évoquent une activité économique plus soutenue au second semestre 2007. "Les investisseurs ont même réussi à faire fi des minutes du dernier comité de politique monétaire de la Réserve fédérale, dont les gouverneurs considèrent toujours l'inflation comme le principal risque pour l'économie", indique un analyste.

Après la cascade de records historiques observée à Wall Street hier soir (le Nasdaq est le seul des grands indices à avoir manqué le coche), les investisseurs européens ont vu leur enthousiasme conforté par le rebond opéré par Shanghai (+2,9%) en fin de nuit.
Londres reprend 0,6%, tandis que Francfort continue de surperformer de façon spectaculaire les indices européens avec un gain de +1,3% (le record absolu des 8.130Pts n'est plus qu'à 2,5% des cours actuels).

Au sein du CAC 40, Alcatel-Lucent figure parmi les plus fortes progressions (+2% à 10,4 euros), alors que les analystes de Crédit Suisse ont relevé de 12 à 13,5 euros leur objectif de cours sur le titre, invoquant une amélioration de la visibilité de l'équipementier télécoms.

EDF progresse de 3,2 %, à 70 euros, soutenu par les commentaires positifs d'ABN Amro. La banque d'affaires néerlandaise a relevé sa recommandation et son objectif de cours sur la valeur, de ' neutre ' à ' achat ' et de 46 à 82 euros.
EADS gagne 2,9%, porté par l'annonce d'une série de commandes d'Airbus. Interrogé par Les Echos sur la question de l'A350, Louis Gallois, co-Président exécutif du groupe et Président d'Airbus, anticipe de nouvelles commandes d'ici le salon aéronautique du Bourget.

Le calendrier économique du jour est particulièrement chargé aux Etats-Unis: outre le chiffre révisé du PIB au 1er trimestre, les analystes découvriront les dépenses de construction, les stocks de pétrole, les traditionnelles inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage puis l'indice PMI de Chicago.

Publié dans Bourse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article