La clôture à Wall Street

Publié le par ludoverblog

Wall Street finit la semaine sur une note hésitante

LA CLÔTURE DE WALL STREET

Wall Street a fini la semaine sur une note indécise vendredi à l'issue d'une séance particulièrement erratique.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a grappillé 5,6 points, soit 0,05%, à 12.354,35 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, a reculé de 1,67 point, soit 0,12%, à 1.420,86 points. Le Nasdaq Composite, à forte pondération technologique, a avancé de son côté de 3,76 points, ou 0,16%, à 2.421,64 points.

D'abord soutenue par une série d'indicateurs macroéconomiques jugée de bonne facture dans son ensemble, la Bourse a ensuite été déçue par la décision du département du Commerce d'appliquer des droits de douanes sur les importations chinoises de papier couché.

En fin de séance, les marchés se sont repris, les opérateurs ayant visiblement décidé d'harmoniser leurs lignes en portefeuille pour la dernière journée du premier trimestre.

Avant l'ouverture, les intervenants ont pris connaissance des revenus et dépenses de consommation des ménages américains sur le mois de février, en hausse plus importante que prévue.

L'indice des prix PCE "core" (hors éléments volatils) a également surpris par la vigueur de sa progression.

L'indice PMI de l'activité industrielle dans la région de Chicago a lui atteint son plus haut depuis avril 2005, autre signe de bonne tenue de l'économie.

Seul bémol, l'indice de confiance de l'Université du Michigan est ressorti à 88,4 en mars, à son niveau le plus bas depuis six mois, contre 91,3 en février. Mais la médiane des estimations des économistes interrogés par Reuters était de 88,5.

FORD TOUJOURS EN DIFFICULTE

Les entreprises dont l'activité est importante en Chine ont été à la peine. Boeing a cédé 0,95% à 88,91 dollars et General Electric 0,53% à 35,36 dollars.

Dell a lâché 0,77% à 23,21 dollars. Le constructeur informatique a annoncé qu'il retardait la publication de ses résultats après des erreurs de comptabilité.

Ford a prévenu que ses ventes s'étaient inscrites en nette baisse sur le mois de mars en raison de la faible demande observée pour certains de ses véhicules utilitaires. Le constructeur automobile avait déjà déçu les marchés avec ses ventes de février. La valeur a abandonné 0,75% à 7,89 dollars.

En hausse, le groupe biotechnologique Dendreon a bondi de 147,7% à 12,93 dollars après que la Food and Drug Administration, l'autorité sanitaire américaine, a jugé raisonnablement sûre sa thérapie contre le cancer de la prostate.

Caterpillar a lui signé la plus forte hausse du Dow avec un gain de 1,27% à 67,03 dollars. Crédit suisse a placé l'action du leader mondial des machines de construction dans sa "focus list".

Sur la semaine, le Dow Jones dérape de 1,02%, le Standard & Poor's 500 de 1,07% et le Nasdaq de 1,11%.

Au terme du premier trimestre, le premier échantillon efface 0,87%, le deuxième progresse de 0,18% et le troisième avance de 0,26%.

Publié dans Bourse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article