Analyse Eur/Usd pour le 30/06

Publié le par ludoverblog

 

 

 

 Voilà bien longtemps que l’Euro ne nous avait pas gratifié d’un rallye si durable et rectiligne. Cela fait désormais sept séances d’affilée que la monnaie unique progresse ou se stabilise depuis le plus bas de 1.1876 USD touché le 7 Juin dernier. Rebond technique ou amorce d’une vraie tendance ? Difficile de souligner de vraies bonnes perspectives concernant l’économie du Vieux Continent mais les cambistes semblent avoir été détendus par l’absence de mauvaises nouvelles. Les marchés ont par ailleurs salué le bond des exportations chinoises, positif pour l’ensemble de la conjoncture mondiale, limitant l’aversion au risque. Néanmoins, les raisons de penser que la tendance baissière de la devise européenne va perdurer sont nombreuses. En effet, la crise de la dette, même si elle a laissé la place à BP ou à la Coupe du Monde dans les médias, est loin d’être terminée. L’agence Moody’s a imité ses homologues en abaissant la note de la Grèce de quatre crans en catégorie spéculative tandis que l’Espagne s’est vue contrainte de démentir une rumeur selon laquelle elle s’apprêterait à formuler une demande d’aide européenne. Et même si Madrid a pu lever des fonds sans problème sur les marchés cette semaine, les taux d’intérêt furent largement plus élevés que lors de sa précédente émission obligataire. Aussi, les mesures d’austérité annoncées dans la plupart des pays de la zone Euro, y compris la France et l’Allemagne, risquent de peser sur la croissance. Enfin, les inquiétudes qui ont surgi la semaine passée sur la situation budgétaire de la Hongrie et la publication décevante de l’indice ZEW ce mardi, lequel mesure la confiance sur l’évolution de l’économie allemande, sont deux autres signes majeurs de la faiblesse de l’économie européenne. Graphiquement, le cours a testé notre support à 1.1908 USD comme prévu, l’Euro touchant un nouveau plus bas depuis 4 ans face au billet vert avant de rebondir à l’approche de notre résistance à 1.2366 USD. L’amplitude du retracement s’inscrit dans la lignée des précédents, à hauteur de 5 figures, ce qui renforce techniquement notre avis en faveur d’une reprise imminente de la baisse. Les tendances restent baissières sur tous les horizons et il est donc opportun de passer vendeur aux cours actuels anticipant un retour prochain vers le seuil psychologique de 1.20. 
 ludoverblog-eur-16062010.gif 

Publié dans Analyse Eur-Usd

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article